Entretien des arbres et haies

Mode d’emploi pas à pas pour une parfaite taille des arbres fruitiers

Il est particulièrement appréciable de cueillir ses fruits frais bio dans son propre jardin. De nombreux fruitiers présents sur les terrains privés ont été plantés dans l’après-guerre et ont donc déjà plusieurs décennies. Pour qu’ils restent en bonne santé et aient une bonne production dans les années à venir, vous devez tailler régulièrement votre arbre fruitier. Prenez en compte les particularités de chaque espèce, car tous les arbres n’ont pas les mêmes besoins. Notre mode d’emploi détaillé pour la taille des types d’arbres fruitiers les plus populaires rassemble toutes les étapes importantes pour une croissance saine de vos arbres.

Conseils de base pour la taille des arbres fruitiers

Lorsque vous planifiez la taille de vos fruitiers, vous ne devez pas seulement faire attention à la saison et à la quantité à couper, mais également à l’âge de l’arbre. Il faut prendre bien plus de précautions pour tailler des arbres fruitiers plus âgés que pour tailler des jeunes arbres avec un petit réseau racinaire. Une taille trop radicale du houppier peut endommager le réseau racinaire très étendu des arbres adultes qui peuvent en mourir. Autrement dit, plus l’arbre est âgé, plus vous devez prévoir du temps pour la taille. Procédez toujours en plusieurs étapes pour les tailles de rajeunissement. Le processus peut s’étaler sur plusieurs années pour les houppiers volumineux.

Conseils de base pour la taille des arbres fruitiers

Lorsque vous planifiez la taille de vos fruitiers, vous ne devez pas seulement faire attention à la saison et à la quantité à couper, mais également à l’âge de l’arbre. Il faut prendre bien plus de précautions pour tailler des arbres fruitiers plus âgés que pour tailler des jeunes arbres avec un petit réseau racinaire. Une taille trop radicale du houppier peut endommager le réseau racinaire très étendu des arbres adultes qui peuvent en mourir. Autrement dit, plus l’arbre est âgé, plus vous devez prévoir du temps pour la taille. Procédez toujours en plusieurs étapes pour les tailles de rajeunissement. Le processus peut s’étaler sur plusieurs années pour les houppiers volumineux.

Quelles tailles pour mes arbres fruitiers ?

Arbres fruitiers palissés : Des tailles de formation régulières sont la clé pour mettre en forme les arbres fruitiers palissés.

Les fruits à pépins sont installés sur une armature horizontale, les fruits à noyau sur une armature en croisillons. La branche du milieu est coupée à la hauteur souhaitée.

Les arbres en pleine terre conservent leur forme grâce à des tailles régulières d’entretien et de rajeunissement.

Les arbres fruitiers en pot ont besoin de tailles d’entretien régulières. Vous retirez alors principalement les rameaux concurrents au niveau de la cime et les gourmands à l’intérieur du houppier.

Quelles tailles pour mes arbres fruitiers ?

Arbres fruitiers palissés : Des tailles de formation régulières sont la clé pour mettre en forme les arbres fruitiers palissés.

Les fruits à pépins sont installés sur une armature horizontale, les fruits à noyau sur une armature en croisillons. La branche du milieu est coupée à la hauteur souhaitée.

Les arbres en pleine terre conservent leur forme grâce à des tailles régulières d’entretien et de rajeunissement.

Les arbres fruitiers en pot ont besoin de tailles d’entretien régulières. Vous retirez alors principalement les rameaux concurrents au niveau de la cime et les gourmands à l’intérieur du houppier.

La taille d’entretien ou comment tailler des arbres fruitiers adultes

La taille d’entretien consiste à retirer les rameaux concurrents au niveau de la cime de l’arbre. Si vous ne le faites pas, ils deviendront vite plus grands que les rameaux existants et leur cacheront la lumière du soleil. Il s’agit également de retirer les gourmands qui ont poussé à la verticale au milieu du houppier. Ils prennent l’énergie de l’arbre et ne produisent presque pas de fruits.

Pour un rajeunissement, retirez les rameaux fructifères les plus usés.

Comment reconnaître quand un arbre fruitier a besoin d’être taillé ?

Beaucoup d’espèces d’arbres fruitiers et de jeunes arbres ont besoin d’être taillés tous les ans, d’autres sont plus autonomes. L’âge et l’emplacement déterminent la fréquence de coupe et la manière dont vous devez tailler vos arbres fruitiers. Si vous ne taillez pas du tout un arbre fruitier, le houppier se densifie et la production de fruits s’arrête. Dans le pire des cas, l’arbre peut même tomber malade et mourir si le feuillage est trop dense. Une année sans fruits n’est toutefois pas toujours le signe d’un problème de croissance. Certaines espèces, comme les pommiers, sont sujettes à l’alternance : elles ne portent que peu de fruits une année, et la récolte est au contraire très abondante l’année suivante. Si l’arbre présente des branches fructifères pendantes et sèches et des branches concurrentes qui bourgeonnent beaucoup au niveau de la cime, c’est qu’une taille est nécessaire.

L’essentiel en bref

Les arbres fruitiers à pépins sont taillés en hiver et les arbres fruitiers à noyaux en été après la récolte. Seuls les pêchers doivent être taillés au printemps. Utilisez des outils aiguisés pour éviter d’effilocher les branches. Un houppier large et clair avec des rameaux gros et d’autres plus fins est idéal pour les arbres fruitiers de toutes sortes. L’apparition de gourmands peut être le signe d’une coupe trop radicale. Les arbres plus âgés récupèrent plus difficilement d’une taille et doivent être rajeunis par étapes. Vous pouvez utiliser du mastic à cicatriser sur les grosses coupes pour éviter les maladies.

Les puissantes tronçonneuses FUXTEC

Découvrez notre sélection de tronçonneuses

Mode d’emploi pour la taille : tour d’horizon des arbres fruitiers les plus populaires

1. Taille pommier

Taillez vos pommiers en hiver, entre novembre et mars. Vous pouvez sans problème tailler des arbres fruitiers en période de gel. Si vous voulez éviter l’alternance et obtenir une bonne récolte de pommes tous les ans, procédez également à un éclaircissage pendant l’année de surproduction. La taille de formation sur les arbres en pleine croissance est particulièrement importante pour que les jeunes pommiers développent ensuite une quantité importante de fleurs. Trois à quatre grosses branches maximum suffisent comme structure de base pour un houppier clair et aéré. Dans l’idéal, elles doivent respecter un angle de 45° à 60° par rapport au tronc. Nous recommandons aux jardiniers amateurs de déléguer la taille de formation des jeunes pommiers à un professionnel pour permettre aux arbres de se développer de manière optimale et de produire beaucoup de fleurs. Pour les arbres plus âgés, vous devez couper les gourmands, qui poussent à la verticale, en particulier dans la partie supérieure du houppier. Qu’il s’agisse de pommiers d’ornement ou de culture, ne faites aucune coupe horizontale. De l’eau risquerait de s’infiltrer dans l’arbre.

Pommier palissé

Les jeunes pommiers peuvent facilement être palissés avec des branches fructifères à l’horizontale. Il est essentiel d’installer le palissage côté sud pour que l’arbre reçoive suffisamment de lumière. Une taille de formation régulière permet de donner leur forme aux branches charpentières et aux branches fructifères. Vous pouvez également arranger les jeunes rameaux à l’aide de poids et de tuteurs. Dès que le pommier a atteint la hauteur voulue, coupez la branche du milieu et procédez régulièrement à une taille d’entretien pour retirer les rameaux concurrents au niveau de la cime ainsi que les vieux rameaux fructifères.

Tailler un pommier pas à pas

Taillez vos pommiers entre novembre et mars avec des outils aiguisés. Coupez les grosses branches par le dessous, puis sciez-les par le dessus.
Taille du jeune pommier : Laissez trois à quatre branches charpentières en place ou palissez-les. Retirez toutes les autres branches.
Taille d’entretien du pommier adulte : Retirez les gourmands à la verticale et les rameaux concurrents. Au printemps, coupez les branches légèrement pendantes qui ont été endommagées par le gel.
Taille de formation pour un palissage : Coupez la branche du milieu à la hauteur voulue.

2. Taille cerisier

Les cerisiers font partie de la famille des rosacées. Leur production est riche à presque tous les emplacements.Leurs fruits à noyau mûrissent à différentes périodes selon l’espèce et la région. La saison des cerises s’étale sur plusieurs semaines, l’une des premières cerises de la saison étant la cerise Burlat. Chaque semaine, ou presque, voit une nouvelle variété mûrir. Le moment idéal pour tailler votre cerisier dépendra de la période de maturité de votre type de cerise. Les jardiniers expérimentés taillent les griottiers et les merisiers tous les ans directement après la récolte. Après la coupe, le cerisier produit ainsi suffisamment de rameaux sains pour l’année suivante et développe ses branches fructifères. Lorsque vous taillez un cerisier, vous devez impérativement distinguer les bouquets de mai porteurs de fruits et les gourmands. Les bouquets de mai poussent bien plus lentement que les gourmands énergivores et présentent de nombreux boutons de fleurs.

Tailler un cerisier pas à pas

Taillez vos cerisiers au début de l’automne, juste après la récolte.
Taille d’entretien pour les cerisiers adultes : Retirez les gourmands, les vieux rameaux fructifères et les rameaux concurrents à l’aide d’un outil aiguisé.
Taille de rajeunissement pour les vieux arbres : Vous pouvez retirer jusqu’à un tiers du houppier à chaque coupe. Coupez les grosses branches par le dessous, puis sciez-les par le dessus.

3. Tailler un olivier

Dans les régions au nord de la Loire, les oliviers poussent généralement en pot pour pouvoir être stockés à l’abri du gel dans un garage ou une cave pendant l’hiver. Si vous taillez votre olivier directement après la dormance, les plaies peuvent facilement cicatriser. Les arbres supportent aussi les tailles radicales et se développent au mieux quand leur houppier est dense. Si des branches meurent pendant l’été ou si vous voulez modifier la forme d’un jeune olivier, vous pouvez aussi retirer des rameaux isolés jusqu’à l’automne. Les oliviers en bonne santé peuvent généralement pousser librement et n’ont pas besoin de taille régulière. Si vous constatez une réduction du feuillage sur les branches, éclaircissez le houppier et exposez la plante davantage au soleil.

Tailler un olivier pas à pas

Taillez votre olivier en pot après la dormance. Les oliviers en pleine terre sont taillés au printemps, après les dernières gelées.
Taille d’entretien : En général, les oliviers ne sont taillés qu’à des fins esthétiques. Coupez les rameaux qui pointent vers le bas et les branches lignifiées avec un sécateur affuté.
Chez les jeunes oliviers, les tailles de formation déterminent la hauteur et la direction de pousse.
Retirez d’abord les vieilles branches fructifères dans la partie inférieure du houppier, puis les rameaux concurrents et les gourmands dans la partie supérieure.

4. Taille pêcher

Comparativement, les pêchers sont très exigeants et doivent être taillés tous les ans. Laforme optimaleest lehouppier plat. Après quelques années, coupez la branche du milieu des jeunes pêchers juste au-dessus du rameau horizontal le plus haut. Un pêcher nain ne doit être rabattu que par un jardinier expérimenté pour qu’il puisse ensuite bien prospérer. Les mini-pêchers produisent aussi de nombreux fruits délicieux lorsqu’ils sont bien taillés. Il faut pour cela raccourcir tous les rameaux à bois et toutes les branches chiffonnes en été avant la floraison ou en automne après la récolte.

Subtilités de la taille d’un pêcher

Vous pouvez reconnaître les branches chiffonnes à leurs boutons de fleurs ronds et à l’absence de bourgeons foliaires. Les fruits ne peuvent pas pousser sur ces branches qui consomment ainsi inutilement l’énergie du pêcher. Coupez les branches chiffonnes jusqu’au premier bouton, mais pas complètement, pour que des branches fructifères aient une chance d’y repousser. Les pêchers âgés ou ayant perdu leur feuillage peuvent être rajeunis avec une coupe radicale jusqu’au bois. N’oubliez pas d’appliquer du mastic à cicatriser sur les grandes plaies. Les branches fructifères des pêchers vieillissent plutôt rapidement et doivent être coupées après quelques années de production pour laisser la place à de nouvelles branches plus productives.

Tailler un pêcher pas à pas

Taille d’entretien : Retirez les branches chiffonnes tous les ans au printemps. Coupez les rameaux fructifères plus anciens au milieu du houppier et éclaircissez le houppier de manière régulière.
Taille du houppier à plat pour les jeunes pêchers : Coupez la branche du milieu après 5 à 8 ans.
Utilisez un outil aiguisé. Coupez les grosses branches par le dessous et sciez-les par le dessus.

5. Taille prunier

Lorsqu’ils sont bien entretenus, les pruniers peuvent vivre et produire des fruits pendant plus de 100 ans Ces arbres ont tendance à pousser en colonne avec un houppier étroit. Si vous avez un jeune prunier, taillez-le tous les ans de manière approfondie. Coupez les branches anciennes et lignifiées, ainsi que les gourmands horizontaux, fréquents dans les pruniers. Chez les jeunes pruniers, coupez régulièrement les rameaux latéraux à environ 10 centimètres pour que l’arbre produise plus de fruits à la fin de l’été. Vous pouvez tailler vos pruniers au printemps ou à l’automne après la récolte. Ces arbres sont sujets aux infestations de champignons. Ainsi, les tailles de rajeunissement sont recommandées uniquement sur des pruniers laissés longtemps à l’abandon. Vous devez procéder en plusieurs étapes pour permettre à l’arbre de bien se rétablir.

Tailler un prunier pas à pas

Taille d’entretien : Coupez les gourmands et les vieilles branches fructifères tous les ans en hiver.
Appliquez du mastic à cicatriser sur les grandes plaies.
Taille de formation des jeunes pruniers : Raccourcissez les rameaux latéraux.
Taille de rajeunissement, à faire en plusieurs fois : Coupez les rameaux à bois et les vieux rameaux fructifères.

6. Taille noyer

Les noyers ont une forte croissance et ont besoin de beaucoup de place. Ils nous offrent jusqu’à 150 ans de fruits délicieux et de bois de haute qualité. Aucune taille ne vous donnera une meilleure récolte. Les noyers sont généralement taillés uniquement à des fins esthétiques. Durant l’été, les racines des arbres pompent l’eau vers les rameaux grâce à une pression élevée. Après une coupe, les arbres perdent beaucoup d’eau, ce qui peut endommager considérablement les plus jeunes arbres. Les noyers âgés, quant à eux, se rétablissent rapidement d’une coupe radicale à condition qu’elle soit effectuée au bon moment. Le meilleur moment pour une coupe radicale est l’hiver, entre novembre et février. Après une taille importante, les arbres fruitiers ont tendance à bourgeonner davantage. Pour conserver un houppier plus petit, vous pouvez effectuer une autre taille des nouveaux rameaux après la récolte d’août. Un élagage est alors approprié : rabattez les gros rameaux jusqu’à un rameau latéral sain qui prendra ensuite la fonction de nouvelle cime. Si vous avez la main verte, vous pouvez ainsi influencer le sens de pousse de l’arbre.

Tailler un noyer pas à pas

Taille de formation : Taillez un noyer uniquement si vous voulez modifier la forme du houppier.
Élaguez le houppier d’un noyer en pleine croissance pour le maintenir à une petite taille.
Taille de rajeunissement : Les arbres âgés supportent très bien les coupes radicales.

7. Taille figuier

Les figuiers sont sensibles au gel et ne sont donc taillés ni en automne ni en hiver dans notre pays. Au printemps, coupez toutefois les rameaux abîmés par le gel des figuiers en pleine terre. Vous pouvez sans problème tailler des figuiers bonsaï en pot encore en octobre et laisser les plaies guérir pendant l’hiver. Pour éviter que le houppier ne perde ses feuilles à l’intérieur, évitez la densification des rameaux. Pour ce faire, retirez tous les rameaux poussant vers l’intérieur quand vous procédez à la taille de formation et aérez le houppier. Retirez également tous les ans les rameaux latéraux à la cime pour que les branches du dessous reçoivent suffisamment de lumière et produisent de gros fruits.

Palisser un figuier

Pour palisser un figuier, taillez la jeune plante et laissez seulement trois branches principales raccourcies. Dans l’idéal, ces branches poussent directement depuis le système racinaire. Avant la floraison, coupez tous les rameaux qui poussent dans la mauvaise direction et orientez si besoin les rameaux existants dans la direction voulue à l’aide d’attaches. En raison des tailles plus fréquentes et plus radicales, les figuiers palissés produisent bien moins de fruits que les figuiers libres. Cependant, ils font gagner beaucoup de place dans le jardin et fournissent des fruits sains et délicieux.

Tailler un figuier pas à pas

Période pour la taille : Taillez vos figuiers en pot en octobre et vos figuiers en pleine terre au printemps. Ne les taillez pas par temps de gel.
Taille de formation pour les jeunes figuiers : Retirez les rameaux fructifères qui poussent vers l’intérieur ainsi que les rameaux latéraux au niveau de la cime. Pour les figuiers palissés, retirez les rameaux poussant et raccourcissez les branches charpentières.
Taille d’entretien : Coupez les rameaux fructifères âgés et lignifiés à l’aide d’un outil aiguisé. Rabattez les gourmands et les rameaux concurrents avec un sécateur.

8. Tailler un citronnier

Dans les régions au nord de la Loire, les citronniers sont généralement cultivés en pot et protégés dans des garages et des abris de jardin en hiver. Les jardiniers amateurs peuvent tailler les citronniers deux fois par an. Au printemps, ils peuvent procéder à un rabattage léger des rameaux extérieurs, ce qui stimule la croissance pendant l’été. La récolte a lieu en automne, et certains citrons mûrissent même encore en décembre. Après la récolte, vous pouvez retirer les rameaux à bois dans la partie inférieure du houppier et couper les gourmands. L’arbre a ainsi suffisamment de temps pour se remettre de la taille avant la floraison suivante.

Que faire si le citronnier s’assèche ?

Votre citronnier n’est pas obligatoirement condamné si votre voisin a oublié de l’arroser pendant vos vacances. Les citronniers résistent à la sécheresse et survivent généralement sans problème aux longues phases de sécheresse. Pour sauver un citronnier asséché, effectuez tout d’abord un test de vitalité. Grattez une petite couche d’écorce et observez le bois en dessous. Les rameaux verts et blancs sont intacts et peuvent être réparés après le test avec un mastic à cicatriser. Faites ce test sur tous les rameaux latéraux importants et coupez les parties lignifiées de l’arbre. Avec beaucoup de soleil et suffisamment d’entretien, le citronnier peut survivre à la phase de sécheresse involontaire, mais vous aurez peut-être un ou deux ans sans production.

Tailler un citronnier pas à pas

Taille d’entretien au printemps : Retirez les gourmands qui poussent à la verticale ainsi que les rameaux concurrents au niveau de la cime. Un rabattage léger des rameaux extérieurs augmente la production.
Taille d’entretien après la récolte : Coupez les rameaux fructifères lignifiés et pendants.

9. Tailler un catalpa commun

Le catalpa commun ou arbre à cigares produit des légumes secs qui ressemblent à des haricots, mais qui sont purement décoratifs. Pour que le catalpa commun se transforme au fil des ans en décoration exotique dans votre jardin, vous devez de temps à autre éclaircir le houppier. Le catalpa commun est relativement facile d’entretien, mais il a tendance à perdre ses feuilles à l’intérieur du houppier. Comme le catalpa commun développe déjà en automne les nouveaux bourgeons pour l’année suivante, la période idéale pour la taille de l’arbre est plutôt réduite. Le catalpa commun subira le moins de dégât possible si vous le taillez entre août et octobre, c’est-à-dire après la floraison, à la fin de l’été et avant la formation des nouveaux bourgeons. Le climat automnal n’est pas propice à une cicatrisation rapide, c’est pourquoi nous recommandons aux jardiniers de tailler leur catalpa commun le plus tôt possible.

Mode d’emploi rapide pour la taille du catalpa commun

Pour éviter que les branches plus épaisses s’effilochent lorsque vous taillez votre catalpa commun, sciez-les par le dessous, puis coupez-les par le dessus. Si vous souhaitez augmenter la luminosité dans votre jardin tout en cultivant un catalpa commun avec des grandes feuilles impressionnantes en forme de cœur, vous pouvez également procéder à un étrognage sur les vieux catalpas. Le houppier est alors rabattu à l’exception de quelques branches charpentières. L’écimage drastique stimule fortement la production de nouveaux rameaux avec de nombreuses feuilles et laisse place avec le temps à un nouvel houppier impressionnant.

Tailler un catalpa commun pas à pas

Taillez vos catalpas communs directement après la floraison entre août et octobre.
Taille de rajeunissement : Vous pouvez écimer un catalpa laissé à l’abandon..
Taille d’entretien : Éclaircissez le houppier à la fin de l’été et mettez-le en forme. Retirez les gourmands et les rameaux concurrents.

10. Tailler un quetschier

La quetsche est un type de prune, et le quetschier s’entretient de manière similaire à un prunier. Les mini-quetschiers ne ne doivent pas être taillés les deux à trois premières années. La meilleure période pour tailler un quetschier est entre novembre et mars. N’oubliez pas de protéger les plaies du gel. Pour les petits quetschiers, il est primordial de retirer les rameaux latéraux au niveau du sol et les rameaux fructifères pendants. Les rameaux fructifères du quetschier ne fleurissent généralement que tous les deux ans et vieillissent rapidement. Si votre quetschier ne développe que peu de rameaux au printemps, cela indique que la coupe n’a pas été suffisante. Au printemps, vous pouvez également raccourcir les branches chiffonnes et retirer les gourmands pour accroître encore la production du quetschier. Comme pour le prunier, un houppier en colonne sans branche qui pend vers le bas est idéal pour une récolte abondante. Les gros rameaux fructifères qui poussent vers le haut plutôt qu’à l’horizontale peuvent être réorientés à l’aide de poids lorsqu’ils sont verts pour que l’arbre conserve la forme voulue et qu’aucun fruit ne soit perdu.

Quetschier palissé

Les quetschiers ne peuvent prospérer correctement que sur des armatures en croisillons. Plantez de petits quetschiers avec des rameaux latéraux taillés courts au pied de l’armature et accrochez les trois ou quatre premières branches principales sur l’armature. Les rameaux poussant vers l’avant ou l’arrière sont retirés au printemps, avant le bourgeonnement, pour stimuler la production de nouveaux rameaux et de fruits pendant la saison chaude.

Tailler un quetschier pas à pas

Taillez votre quetschier entre novembre et mars, à un moment où il ne gèle pas.
Taille d’entretien au printemps : Raccourcissez les branches chiffonnes et retirez les gourmands sans bourgeon.
Taille d’entretien en automne : Après chaque récolte, coupez les vieilles branches fructifères et les rameaux lignifiés.
Taille de formation pour les jeunes quetschiers : Coupez tous les rameaux latéraux hormis trois à quatre branches principales. Pour les quetschiers palissés, liez ou coupez les rameaux latéraux qui poussent vers l’avant.

11. Tailler un mirabellier

Le mirabellier exotique est originaire de régions bien plus chaudes, mais il supporte aussi notre climat et est peu sensible au gel. Toutefois, il est sensible à l’humidité après une taille, et peut facilement tomber malade. Pour que les arbres ne soient pas infestés de champignons pendant l’hiver, taillez-les à une période sèche en fin d’été ou de printemps et utilisez si besoin du mastic à cicatriser. Lors de la taille de formation de la première année, vous pouvez essayer d’apporter au houppier une forme pyramidale décorative. Cette forme est facile à conserver chez les mirabelliers adultes avec peu d’entretien. La taille d’entretien annuelle permet d’améliorer les rendements et de maintenir l’arbre en bonne santé sur le long terme. Si vous voulez implanter un mirabellier nain dans le jardin, coupez la branche du milieu dès qu’elle a atteint la hauteur voulue. Ensuite, il suffit de couper régulièrement les rameaux concurrents qui apparaissent tous les ans pour conserver la forme de votre mirabellier pour les prochaines décennies.

Tailler un mirabellier pas à pas

Taillez vos mirabelliers par temps sec après la récolte en été ou avant le bourgeonnement au printemps.
Taille de formation pour les jeunes mirabelliers : Taillez le houppier inondé de lumière en forme de pyramide.
Taille d’entretien annuelle : Retirez les rameaux concurrents et les gourmands poussant à la verticale au milieu du houppier, sciez les branches fructifères pendantes.
Utilisez des outils aiguisés et un mastic à cicatriser pour éviter les maladies.

12. Tailler un cognassier

Les cognassiers sont sensibles à l’humidité et au gel. Coupez-les si possible uniquement par temps sec. La meilleure saison pour tailler des cognassiers est le printemps, entre février et avril. Après la taille d’un cognassier, nous vous recommandons d’utiliser du mastic à cicatriser pour protéger l’arbre de la pollution et des variations de température. Si l’arbre présente des signes de maladie en automne, vous devez tout de suite le rabattre. Le bois du cognassier se fendille lorsque les températures sont négatives. Au printemps, les branches endommagées par le gel doivent ainsi être retirées régulièrement. Si vous éclaircissez le houppier au printemps, l’arbre développe davantage de rameaux fructifères et les bourgeons à l’intérieur du houppier peuvent mieux se développer.

Tailler un cognassier pas à pas

Taillez vos cognassiers au printemps ou directement après la récolte en automne. Ne les taillez pas par temps de gel et utilisez un mastic à cicatriser sur les gros trous.
Taille d’entretien au printemps : Coupez les branches fructifères fendillées par le gel. Éclaircissez le houppier des cognassiers adultes avant l’apparition de nouveaux bourgeons et rameaux.
Taille d’entretien en automne : Coupez les rameaux lignifiés et les branches présentant des signes de maladie. Coupez tous les rameaux dont les feuilles sont sèches avec un outil aiguisé.

En lire plus

Voir tout
Obstbaum schneiden

Taille d'un arbre fruitier

Mode d’emploi pas à pas pour une parfaite taille des arbres fruitiers Il est particulièrement appréciable de cueillir ses fruits frais bio dans son propre jardin. De nombreux fruitiers pr...

Hecken pflanzen

Planter une haie

Planter une haie Planter une haie – Guide complet pour une haie parfaite Vous créez votre jardin en partant de zéro ou voulez simplement changer de brise-vue pour vous protéger des regards de vot...

Hecken düngen

Fertiliser une haie

Fertiliser une haie Nos conseils pour un vert intense et une croissance forte Comme toutes les plantes, et même comme tous les êtres vivants, les haies ont également besoin d’être bien entretenue...