Mauvaises herbes

Se débarrasser des trèfles efficacement et durablement

Le trèfle est vraisemblablement la mauvaise herbe la plus courante dans les pelouses. Ses fleurs riches en nectar plaisent aux abeilles et aux bourdons, mais il endommage les graminées environnantes sur le long terme. Dès qu’il commence à se propager, ses grandes feuilles privent le gazon de sa nourriture principale : la lumière.

Contenu

  • Le trèfle, apprécié sur les surfaces agricoles, indésirable au jardin
  • Trèfle blanc
  • Trèfle violet
  • Oxalis

 Le trèfle, apprécié sur les surfaces agricoles, indésirable au jardin

Le trèfle fait partie de la famille des papilionacées. On le reconnaît facilement à ses feuilles caractéristiques divisées en trois folioles. Les trèfles à quatre folioles (ou feuilles) sont réputés porter chance et sont très rares à l’état naturel. Le trèfle a un rôle important dans l’agriculture comme plante fourragère et engrais vert pour enrichir le sol en azote. Des bactéries symbiotiques présentes dans les nodules de ses racines captent l’azote atmosphérique et le mettent à disposition de la plante. En conséquence, le trèfle s’épanouit très bien sur des sols pauvres en nitrates, même sans fertilisation régulière.

Trèfle blanc

Le trèfle blanc, ainsi nommé en raison de ses fleurs claires, et également appelé trèfle rampant, forme des tâches de plus en plus grandes dans votre pelouse. Il dispose certes d’un système racinaire souterrain, mais ses stolons ne sont jamais très étendus. Il se propage la plupart du temps dans un périmètre limité tant qu’il ne se répand pas plus loin avec ses graines. Les plantes de faible hauteur sont très résistantes et robustes. Cela ne les dérange absolument pas que la pelouse sur laquelle elles poussent soit utilisée de façon intensive. Il existe de nombreuses variétés de trèfle blanc à feuilles colorées, très appréciées comme plantes d’agrément. Dans le milieu agricole, le trèfle blanc est une plante fourragère bénéfique. Mais sur les pelouses anglaises, il est généralement indésirable car il empêche les graminées de recevoir de la lumière et les évince peu à peu. Seules exceptions : les variétés spéciales avec de très petites feuilles et une faible hauteur, utilisées de manière ciblée dans les mélanges pour gazon.

Trèfle blanc

Le trèfle blanc, ainsi nommé en raison de ses fleurs claires, et également appelé trèfle rampant, forme des tâches de plus en plus grandes dans votre pelouse. Il dispose certes d’un système racinaire souterrain, mais ses stolons ne sont jamais très étendus. Il se propage la plupart du temps dans un périmètre limité tant qu’il ne se répand pas plus loin avec ses graines. Les plantes de faible hauteur sont très résistantes et robustes. Cela ne les dérange absolument pas que la pelouse sur laquelle elles poussent soit utilisée de façon intensive. Il existe de nombreuses variétés de trèfle blanc à feuilles colorées, très appréciées comme plantes d’agrément. Dans le milieu agricole, le trèfle blanc est une plante fourragère bénéfique. Mais sur les pelouses anglaises, il est généralement indésirable car il empêche les graminées de recevoir de la lumière et les évince peu à peu. Seules exceptions : les variétés spéciales avec de très petites feuilles et une faible hauteur, utilisées de manière ciblée dans les mélanges pour gazon.

Le trèfle blanc, bioindicateur à éliminer

En raison de ses nombreuses feuilles et tiges, vous pouvez difficilement arracher le trèfle blanc à la main. Au lieu de s’acharner, les jardiniers devraient plutôt remercier ce bioindicateur précieux : l’implantation du trèfle est un signe flagrant que le gazon n’est pas assez bien entretenu. Lorsque les graminées poussent dans des conditions idéales, le trèfle n’a aucune chance de s’installer. Le trèfle ne peut s’imposer que lorsque le gazon est affaibli par un manque de nutriments et que toutes les conditions sont réunies pour lui. Les principales actions à mettre en place pour se débarrasser du trèfle visent à affaiblir le trèfle, renforcer le gazon et optimiser le sol. Les feuilles de trèfle disparaissent ensuite presque d’elles-mêmes. L’utilisation d’un désherbant a ainsi peu de sens. Un produit anti-trèfle éliminera certes la mauvaise herbe, mais si vous n’améliorez pas la qualité du sol, l’effet sera de courte durée.

Affaiblir le trèfle blanc

La scarification est un bon moyen d’affaiblir le trèfle blanc. D’une part, elle permet d’améliorer la qualité du sol et d’autre part, elle élimine une grande partie des trèfles. Une partie du système racinaire souterrain est également enlevée, ce qui affaiblit durablement les plantes. Si vous apportez les nutriments adéquats après la scarification, le gazon se régénère plus rapidement que la mauvaise herbe et reprend facilement le dessus. Pour les surfaces peu étendues, utilisez de préférence un scarificateur manuel qui vous permettra d’être plus précis et d’éliminer uniquement le trèfle. Pour l’éradication du trèfle, vous pouvez régler l’appareil de façon à enfoncer les griffes profondément dans la terre et y endommager les racines autant que possible. Vous ne devez surtout pas faire cela pour une scarification de gazon classique ! Passez sur la surface une fois en transversal et une fois dans le sens de la longueur, puis regroupez les parties de plantes arrachées à l’aide d’un râteau et ramassez-les. Prenez soin de regarnir aussi rapidement que possible les zones nues un peu étendues pour que des graminées poussent avant que le trèfle ne revienne.

Affaiblir le trèfle blanc

La scarification est un bon moyen d’affaiblir le trèfle blanc. D’une part, elle permet d’améliorer la qualité du sol et d’autre part, elle élimine une grande partie des trèfles. Une partie du système racinaire souterrain est également enlevée, ce qui affaiblit durablement les plantes. Si vous apportez les nutriments adéquats après la scarification, le gazon se régénère plus rapidement que la mauvaise herbe et reprend facilement le dessus. Pour les surfaces peu étendues, utilisez de préférence un scarificateur manuel qui vous permettra d’être plus précis et d’éliminer uniquement le trèfle. Pour l’éradication du trèfle, vous pouvez régler l’appareil de façon à enfoncer les griffes profondément dans la terre et y endommager les racines autant que possible. Vous ne devez surtout pas faire cela pour une scarification de gazon classique ! Passez sur la surface une fois en transversal et une fois dans le sens de la longueur, puis regroupez les parties de plantes arrachées à l’aide d’un râteau et ramassez-les. Prenez soin de regarnir aussi rapidement que possible les zones nues un peu étendues pour que des graminées poussent avant que le trèfle ne revienne.

Éliminer totalement le trèfle blanc

Vous n’avez aucune garantie d’être définitivement débarrassé du trèfle blanc après un nettoyage du gazon. La probabilité est cependant très grande si vous l’avez arraché. Procédez comme suit : bêchez d’abord l’ensemble du tapis de trèfle et retirez-le avec le système racinaire. Ensuite, remplissez le trou avec du terreau et semez un nouveau gazon. La meilleure période pour arracher le trèfle est l’automne. À cette saison, il fait assez chaud pour que les graminées nouvellement semées germent et poussent. Dès que les températures baissent et que les jours raccourcissent franchement, le trèfle réduit en outre sa croissance. À la fin de l’automne et au printemps, le gazon a ainsi le temps de prendre une longueur d’avance sur d’éventuels trèfles qui auraient échappé à l’élimination et qui pourraient repousser l’année suivante.

Éliminer totalement le trèfle blanc

Vous n’avez aucune garantie d’être définitivement débarrassé du trèfle blanc après un nettoyage du gazon. La probabilité est cependant très grande si vous l’avez arraché. Procédez comme suit : bêchez d’abord l’ensemble du tapis de trèfle et retirez-le avec le système racinaire. Ensuite, remplissez le trou avec du terreau et semez un nouveau gazon. La meilleure période pour arracher le trèfle est l’automne. À cette saison, il fait assez chaud pour que les graminées nouvellement semées germent et poussent. Dès que les températures baissent et que les jours raccourcissent franchement, le trèfle réduit en outre sa croissance. À la fin de l’automne et au printemps, le gazon a ainsi le temps de prendre une longueur d’avance sur d’éventuels trèfles qui auraient échappé à l’élimination et qui pourraient repousser l’année suivante.

Si l’arrachage du trèfle vous semble trop contraignant, et que vous n’êtes pas pressé, vous pouvez aussirecouvrir les trèfles de votre gazon avec un paillis plastique noir. Au bout d’environ deux mois, la mauvaise herbe meurt du manque de lumière et vous pouvez semer un tout nouveau gazon sur la surface désormais vierge. La meilleure période pour appliquer cette méthode est bien entendu l’hiver, quand vous n’allez que très peu dans votre jardin et que le gazon disparaît peut-être même sous une couche de neige. Le nouveau gazon peut partir de zéro au printemps avec une première fertilisation.

Nourrir le gazon de manière optimale

Les gazons sur des sols pauvres en azote sont particulièrement sujets à l’invasion de trèfle. Comme le trèfle fixe l’azote de l’air grâce à une symbiose avec les rhizobiums, une carence du sol n’entrave aucunement son développement. À l’inverse, le gazon dépend de la présence de ce nutriment vital en quantité suffisante dans le sol. Si le trèfle envahit votre gazon, c’est peut-être parce que vous n’avez pas attaché assez d’importance à la fertilisation de votre sol les années passées. Votre sol est-il épuisé et les graminées dénutries au point qu’elles n’arrivent plus à s’imposer face aux mauvaises herbes ? En cas de doute, faites analyser un échantillon de votre sol. Cela vous coûtera entre 10 et 30 euros, et vous obtiendrez en général également des recommandations personnalisées pour la fertilisation. Vous trouverez plus d’informations sur la fertilisation ici.

La farine de corne s’avère être un fertilisant particulièrement efficace pour lutter contre le trèfle. Grâce à sa finesse, les microorganismes le décomposent rapidement et les plantes peuvent l’absorber sans délai. Il fournit au gazon l’azote dont il a besoin tout en n’apportant quasiment pas de phosphate, particulièrement apprécié par le trèfle. Enfin, en termes d’arrosage, le trèfle se contente de beaucoup moins d’eau que le gazon. Pour ne laisser aucune chance à la mauvaise herbe, soignez l’arrosage de votre pelouse, en particulier en été et pendant les périodes de sécheresse.

Améliorer le pH du sol

Le pH du sol dépend de la composition du sol, c’est-à-dire des minéraux et des oligoéléments qu’il contient. Il a un impact sur l’absorption des différents nutriments du sol par les plantes. Un ph de 6, légèrement acide, est idéal pour le gazon. Le trèfle, quant à lui, préfère un milieu basique avec un pH plus élevé. Il s’installe souvent là où le pH du sol a trop augmenté en raison, par exemple, d’un chaulage excessif. Pour réduire le pH du sol, vous pouvez apporter une couche de paillis ou d’humus, par exemple. Les deux permettent d’acidifier le sol : le gazon absorbe ainsi mieux les nutriments et le trèfle voit son environnement se détériorer pour lui.

Améliorer le pH du sol

Le pH du sol dépend de la composition du sol, c’est-à-dire des minéraux et des oligoéléments qu’il contient. Il a un impact sur l’absorption des différents nutriments du sol par les plantes. Un ph de 6, légèrement acide, est idéal pour le gazon. Le trèfle, quant à lui, préfère un milieu basique avec un pH plus élevé. Il s’installe souvent là où le pH du sol a trop augmenté en raison, par exemple, d’un chaulage excessif. Pour réduire le pH du sol, vous pouvez apporter une couche de paillis ou d’humus, par exemple. Les deux permettent d’acidifier le sol : le gazon absorbe ainsi mieux les nutriments et le trèfle voit son environnement se détériorer pour lui.

Prévenir l’invasion du trèfle avec des mélanges de semences de bonne qualité

Enfin, la prédisposition de votre pelouse à être envahie par les trèfles (et aussi par d’autres mauvaises herbes) dépend également des types de graminées utilisées. Les mélanges de semences bas de gamme, par exemple achetés en magasin discount, sont composés principalement de graminées fourragères bon marché caractérisées par une croissance rapide de leur biomasse. Or, les ramifications de ce type de graminée ne sont pas très denses, ce qui rend l’herbe vulnérable aux mauvaises herbes comme le trèfle ou le pissenlit tout au long de son existence. Par ailleurs, ces mélanges de semences épuisent le sol plus rapidement que les mélanges de bonne qualité, et produisent aussi plus de déchets de tonte. Lorsque vous achetez des semences de gazon, soyez attentif à toujours prendre des mélanges spéciaux pour gazon anglais. Les graminées pour gazon cultivées pour ces mélanges forment idéalement une herbe tellement dense au bout d’un an que les mauvaises herbes n’ont aucune chance de s’y implanter. Si vous suivez les conseils clés pour le semis de votre gazon, vous serez récompensé d’une pelouse robuste, vitale et magnifique.

Trèfle violet

Trèfle violet

Le trèfle blanc est probablement la mauvaise herbe la plus fréquente dans les pelouses françaises, mais ce n’est pas toujours celui-là qui tourmente les jardiniers. Les types de trèfles ont certes de nombreux points communs, mais chacun a ses particularités qui peuvent vous faciliter la tâche pour les éliminer, ou au contraire vous mener la vie dure.
Le trèfle violet, également appelé trèfle des près, est beaucoup plus grand que le trèfle blanc. Ses racines descendent également à une profondeur bien plus importante, pouvant atteindre les deux mètres. Il est ainsi bien plus difficile de s’en débarrasser une fois qu’il s’est établi dans votre jardin. Grâce à la multiplication par les racines, de nouvelles plantes peuvent surgir comme si elles venaient de nulle part. Le trèfle des près pousse naturellement dans les prairies riches en nutriments, en bordure de champs et dans les forêts claires. Au jardin, il apparaît souvent après la viabilisation de ce genre de surfaces ou sur les terrains à proximité. Dans l’agriculture, le trèfle violet est utilisé à la fois comme plante fourragère riche en protéine et comme biomasse pour la production de biogaz. Il fait souvent partie des mélanges de semences pour engrais vert.


Affaiblir et éliminer le trèfle violet

Tout comme le trèfle blanc, le trèfle violet prospère sur un sol au pH élevé et pauvre en azote. Le gazon étant affaibli dans cette configuration, le trèfle des près l’évince et prolifère facilement. Contrairement au trèfle blanc, il est toutefois bien plus difficile à éliminer en raison de sa racine pivotante très profonde. Son système racinaire très ramifié lui permet de repousser indéfiniment et met votre patience à rude épreuve. Pour vous en débarrasser avec le temps, vous devez généralement combiner plusieurs méthodes. En plus d’affaiblir le trèfle des près en tondant et en scarifiant, vous ne pourrez le plus souvent pas échapper à l’arrachage ciblé des plantes une par une. Pour retirer toutes les racines, il vous faudrait probablement déterrer tout votre jardin et repartir de zéro. Il est probablement hors de question pour vous d’en venir à une telle mesure. Comme pour le liseron, affaiblissez plutôt la plante en coupant de manière répétée les parties aériennes jusqu’à ce que les racines meurent. En même temps, vous pouvez optimiser le sol en apportant du humus et un engrais riche en azote pour les graminées, afin que celles-ci recolonisent rapidement les zones nues et ne laissent ainsi plus aucune place au trèfle.

Trèfle violet

Le trèfle blanc est probablement la mauvaise herbe la plus fréquente dans les pelouses françaises, mais ce n’est pas toujours celui-là qui tourmente les jardiniers. Les types de trèfles ont certes de nombreux points communs, mais chacun a ses particularités qui peuvent vous faciliter la tâche pour les éliminer, ou au contraire vous mener la vie dure.
Le trèfle violet, également appelé trèfle des près, est beaucoup plus grand que le trèfle blanc. Ses racines descendent également à une profondeur bien plus importante, pouvant atteindre les deux mètres. Il est ainsi bien plus difficile de s’en débarrasser une fois qu’il s’est établi dans votre jardin. Grâce à la multiplication par les racines, de nouvelles plantes peuvent surgir comme si elles venaient de nulle part. Le trèfle des près pousse naturellement dans les prairies riches en nutriments, en bordure de champs et dans les forêts claires. Au jardin, il apparaît souvent après la viabilisation de ce genre de surfaces ou sur les terrains à proximité. Dans l’agriculture, le trèfle violet est utilisé à la fois comme plante fourragère riche en protéine et comme biomasse pour la production de biogaz. Il fait souvent partie des mélanges de semences pour engrais vert.


Affaiblir et éliminer le trèfle violet

Tout comme le trèfle blanc, le trèfle violet prospère sur un sol au pH élevé et pauvre en azote. Le gazon étant affaibli dans cette configuration, le trèfle des près l’évince et prolifère facilement. Contrairement au trèfle blanc, il est toutefois bien plus difficile à éliminer en raison de sa racine pivotante très profonde. Son système racinaire très ramifié lui permet de repousser indéfiniment et met votre patience à rude épreuve. Pour vous en débarrasser avec le temps, vous devez généralement combiner plusieurs méthodes. En plus d’affaiblir le trèfle des près en tondant et en scarifiant, vous ne pourrez le plus souvent pas échapper à l’arrachage ciblé des plantes une par une. Pour retirer toutes les racines, il vous faudrait probablement déterrer tout votre jardin et repartir de zéro. Il est probablement hors de question pour vous d’en venir à une telle mesure. Comme pour le liseron, affaiblissez plutôt la plante en coupant de manière répétée les parties aériennes jusqu’à ce que les racines meurent. En même temps, vous pouvez optimiser le sol en apportant du humus et un engrais riche en azote pour les graminées, afin que celles-ci recolonisent rapidement les zones nues et ne laissent ainsi plus aucune place au trèfle.

Pour lutter contre le trèfle violet particulièrement coriace, vous pouvez aussi utiliser un désherbant. Lesherbicides agissant spécifiquement sur les plantes dicotylédonesn’endommagent ni le gazon, ni les insectes et aident le gazon envahi par les mauvaises herbes à reprendre le dessus au prix d’efforts raisonnables. Comme ces désherbants ne doivent être appliqués que sur les feuilles, utilisez-les uniquement par temps sec. Après utilisation, retirez les bouts de plantes morts, puis semez un nouveau gazon et fertilisez-le de manière appropriée. Vérifiez sur l’étiquette que le désherbant agit biensur les trèfles des près, sur tous les types de trèfles ou sur les mauvaises herbes dicotylédones. Les désherbants contre l’oxalis ont généralement une autre composition et sont sans effet sur le trèfle des près.

Oxalis

L’oxalis corniculé, très répandu en France, est originaire du pourtour méditerranéen et est parfaitement adapté aux longs étés avec de longues périodes de temps sec voire de sécheresse. Il se replie simplement sur lui-même dans sa racine pivotante et repousse quand l’eau revient. L’oxalis profite ainsi du dérèglement climatique et se propage surtout sur les gazons insuffisamment arrosés. Pour contrarier la propagation de l’oxalis, renforcez les graminées, apportez suffisamment d’engrais et assurez-vous que votre sol a un pH optimal. Si c’est trop tard, vous devez retirer toute la couche supérieure de terre, la recouvrir avec un film ou utiliser un désherbant. La scarification n’impressionne pas du tout l’oxalis, qui se propage par des stolons. Au contraire, la division des racines en favorise la propagation.

Oxalis

L’oxalis corniculé, très répandu en France, est originaire du pourtour méditerranéen et est parfaitement adapté aux longs étés avec de longues périodes de temps sec voire de sécheresse. Il se replie simplement sur lui-même dans sa racine pivotante et repousse quand l’eau revient. L’oxalis profite ainsi du dérèglement climatique et se propage surtout sur les gazons insuffisamment arrosés. Pour contrarier la propagation de l’oxalis, renforcez les graminées, apportez suffisamment d’engrais et assurez-vous que votre sol a un pH optimal. Si c’est trop tard, vous devez retirer toute la couche supérieure de terre, la recouvrir avec un film ou utiliser un désherbant. La scarification n’impressionne pas du tout l’oxalis, qui se propage par des stolons. Au contraire, la division des racines en favorise la propagation.

Autres articles sur le thème de l'élimination des mauvaises herbes

Voir tout
Stechapfel entfernen

Se débarrasser du datura stramoine

Se débarrasser du datura stramoine efficacement et durablement Le datura stramoine, également appelé stramoine commune ou pomme épineuse, est un invité indésirable du jardin plutôt fr...

Schöllkraut entfernen

Se débarrasser de la chélidoine

Se débarrasser de la chélidoine efficacement et durablementnt La chélidoine est l’une des mauvaises herbes les plus méconnues du jardin. Néanmoins, si elle a réussi à se faire une pla...

Schachtelhalm bekämpfen

Se débarrasser de la prêle des champs

Combattre la prêle – voici comment se débarrasser des mauvaises herbes Si vous possédez un jardin, vous savez que les mauvaises herbes sont toujours une nuisance. La prêle des champs est une mauva...