Entretien pelouse

Fertiliser une pelouse – Conseils clés et astuces jardin pour un gazon en bonne santé

Lorsque le gazon faiblit et présente des zones brunes, des trous ou une croissance clairsemée, de nombreux propriétaires de jardin ont tout de suite recours à un engrais gazon. Toutefois, la détérioration d’une pelouse n’est pas toujours liée à un manque de nutriments. Si vous fertilisez trop souvent, vous gaspillez votre argent. Dans le pire des cas, vous pouvez aussi endommager la pelouse et aggraver le problème. Nous vous expliquons ici la fréquence à laquelle vous devez fertiliser une pelouse et ce que vous devez prendre en compte pour la fertilisation.

Contenu

  • Les besoins fondamentaux du gazon
  • Fertiliser une pelouse selon ses besoins
  • Fertiliser, tondre, scarifier – dans quel ordre ?
  • Engrais organique ou minéral – ou les deux ?

Les besoins fondamentaux du gazon

Comme toutes les plantes, le gazon a besoin de différents nutriments et minéraux pour s’épanouir de manière optimale. Si la croissance attendue et le vert intense ne sont pas au rendez-vous, vous devez rechercher lequel des nombreux facteurs pose problème. Le manque d’eau peut être à l’origine de l’affaiblissement de votre gazon, ou alors votre sol est trop compacte et ne contient pas assez d’oxygène. Si vous pouvez exclure ces deux causes, c’est vraisemblablement que votre sol manque effectivement de minéraux.

  • L’azote est l’un des nutriments les plus importants pour la croissance des plantes. En cas de carence, la croissance est nettement ralentie voire arrêtée. Un autre signe de manque d’azote est le changement de couleur des feuilles qui deviennent vert clair, voire jaunes. Comme la photosynthèse ne peut avoir lieu que de façon restreinte, les brins déclinent rapidement et s’avachissent.
  • Le phosphore est nécessaire pour la transmission d’énergie, la synthèse des parois cellulaires et la réplication de l’ADN. Les jeunes gazons en ont particulièrement besoin pour former leurs racines. En cas de carence en phosphore, les bords de feuilles deviennent violets ou noirs et des brins déformés et frisés apparaissent. La carence en phosphore est relativement peu fréquente, mais sachez qu’elle est favorisée par un pH trop élevé.
  • Le potassium est important pour la régulation du régime d’eau. En cas de carence, les bords de feuilles se dessèchent et les brins flétrissent.
  • Le magnésium contribue considérablement à la couleur verte des feuilles et participe à de nombreux processus métaboliques. En cas de carence, les brins prennent une couleur vert pâle, surtout les plus anciens. Si la carence est forte ou durable, des zones entières du gazon peuvent mourir.

Vous trouverez desengrais pour gazonde compositions différentes dans le commerce. Pour nourrir votre sol au plus près de ses besoins, vous pouvez prélever un échantillon de votre sol et le faire analyser dans un laboratoire. Cela coûte généralement entre 10 et 30 €, mais l’investissement est rentable. En effectuant une analyse tous les trois à quatre ans, vous connaissez constamment la composition de votre sol et donc la manière dont vous pouvez l’aider en le fertilisant de manière ciblée. Ainsi, une carence en minéraux est vite comblée et vous ne risquez pas de saturer la terre avec d’autres minéraux dont votre sol n’a pas besoin.

Plus n’est pas forcément mieux

Le principe simple selon lequel « plus c’est mieux » ne s’applique pas à la fertilisation de la pelouse. Si vous apportez des minéraux en quantité excessive, les cellules des plantes sont submergées, surtout dans les racines, et sont davantage sujettes aux champignons et autres maladies. Comme le gazon n’absorbe que la quantité de minéraux dont il a besoin, si vous apportez trop d’engrais, vous n’accélérez pas la croissance, et l’excédent s’infiltre inutilisé dans les nappes phréatiques. Étant donné que l’eau potable est prélevée dans les nappes phréatiques, les stations d’épuration sont inutilement surchargées en engrais pour gazon. Par ailleurs, plus vous apportez de l’engrais, plus celui-ci a besoin d’eau et de temps pour se dissoudre et s’infiltrer dans le sol. Et enfin, les résidus d’engrais sur la pelouse peuvent provoquer des brûlures en cas de fort ensoleillement et sont donc à éviter à tout prix.

Vous trouverez desengrais pour gazonde compositions différentes dans le commerce. Pour nourrir votre sol au plus près de ses besoins, vous pouvez prélever un échantillon de votre sol et le faire analyser dans un laboratoire. Cela coûte généralement entre 10 et 30 €, mais l’investissement est rentable. En effectuant une analyse tous les trois à quatre ans, vous connaissez constamment la composition de votre sol et donc la manière dont vous pouvez l’aider en le fertilisant de manière ciblée. Ainsi, une carence en minéraux est vite comblée et vous ne risquez pas de saturer la terre avec d’autres minéraux dont votre sol n’a pas besoin.

Plus n’est pas forcément mieux

Le principe simple selon lequel « plus c’est mieux » ne s’applique pas à la fertilisation de la pelouse. Si vous apportez des minéraux en quantité excessive, les cellules des plantes sont submergées, surtout dans les racines, et sont davantage sujettes aux champignons et autres maladies. Comme le gazon n’absorbe que la quantité de minéraux dont il a besoin, si vous apportez trop d’engrais, vous n’accélérez pas la croissance, et l’excédent s’infiltre inutilisé dans les nappes phréatiques. Étant donné que l’eau potable est prélevée dans les nappes phréatiques, les stations d’épuration sont inutilement surchargées en engrais pour gazon. Par ailleurs, plus vous apportez de l’engrais, plus celui-ci a besoin d’eau et de temps pour se dissoudre et s’infiltrer dans le sol. Et enfin, les résidus d’engrais sur la pelouse peuvent provoquer des brûlures en cas de fort ensoleillement et sont donc à éviter à tout prix.

Fertiliser une pelouse selon ses besoins

En définitive, la fréquence de fertilisation nécessaire pour un gazon vigoureux et en bonne santé dépend de la nature du sol et des conditions environnementales. Si votre pelouse est verdoyante et manifestement épanouie, deux fertilisations par an sont probablement suffisantes pour apporter les minéraux nécessaires. Après la période froide et la dormance, la fertilisation de printemps apporte au gazon les nutriments nécessaires pour démarrer la nouvelle saison avec une croissance forte. La fertilisation d’automne permet au gazon de se remettre de la fatigue de l’été et ainsi de mieux surmonter l’hiver.

Si le gazon est très sollicité et perd beaucoup d’énergie et de nutriments en raison du piétinement ou de la coupe des brins, deux fertilisations par an peuvent ne pas être suffisantes. Si vous maintenez votre gazon très court ou que des enfants jouent dessus, vous devez le fertiliser jusqu’à quatre fois par an pour qu’il ne s’épuise pas. Répartissez de préférence les différentes fertilisations de manière équilibrée sur l’année. Le premier apport en minéraux a lieu au tout début du printemps et le deuxième en juin dans la phase de croissance la plus forte des graminées. Vous pouvez à nouveau fertiliser deux mois plus tard, en août, puis procéder à la quatrième et dernière fertilisation de l’année au début de l’automne.

Mélanges d’engrais spéciaux et quand les utiliser

Vous avez certainement déjà remarqué les engrais gazon spécial printemps ou automne dans les magasins. Ces mélanges comprennent chacun une plus grande quantité du minéral dont le gazon a le plus besoin à la période indiquée. Il s’agit généralement de l’azote pour les mélanges de printemps, car il est nécessaire à la croissance. Vous pouvez également utiliser des engrais gazon de démarrage à cette saison. Ils contiennent beaucoup de phosphore et d’azote et sont à la base conçus pour une herbe fraîchement semée. Toutefois, ils sont tout à fait adaptés pour une cure de printemps à destination du gazon éprouvé par l’hiver. Le mélange utilisé au début de l’été et à l’automne est riche en potassium qui renforce le régime d’eau et ainsi la résistance à la chaleur et au froid. Les fertilisants gazon utilisés en été doivent contenir peu d’azote, car sinon le gazon peut facilement brûler. Ils peuvent être riches en magnésium et en calcium qui protègent les graminées du dessèchement. En principe, si vous avez recours aux mélanges d’engrais gazon spécifiques pour chaque période de l’année, vous ne vous trompez pas.

L’engrais bleu pour le gazon

L’engrais bleu est encore apprécié pour la fertilisation du gazon. Cet engrais minéral est considéré comme universel et est surtout utilisé dans l’horticulture commerciale. Dans la composition standard, le mélange comprend une part relativement élevée de potassium, mais il est également disponible dans différentes variantes. Cependant, l’engrais bleu n’est pas toujours pertinent pour la fertilisation du gazon. Cet engrais, exclusivement minéral, s’élimine rapidement et doit donc être déversé fréquemment. En même temps, il enrichit le sol de nutriments moins utilisés par le gazon. L’engrais bleu brûle souvent les plantes lorsqu’il ne se dissout pas correctement dans l’eau et reste trop longtemps sur le gazon. Il est par ailleurs toxique et n’est donc pas recommandé si vous avez des animaux de compagnie ou des enfants. De manière générale, nous vous recommandons de recourir à des mélanges d’engrais spécialement adaptés aux besoins du gazon.

Pour nourrir votre gazon de manière idéale et selon ses besoins réels, vous ne pouvez toutefois pas échapper à une analyse de sol. La plupart des laboratoires vous indiquent non seulement la nature du sol et les nutriments disponibles, mais également les apports recommandés pour votre sol. Ils précisent la quantité de chaque nutriment à apporter par mètre carré. Ces données vous permettent de sélectionner l’engrais gazon le mieux adapté. Néanmoins, ne vous inquiétez pas si vous ne trouvez pas le mélange parfait pour votre gazon. Si c’est le cas, assurez-vous que le nutriment dont votre gazon a le plus besoin pour la période de l’année concernée est en quantité suffisante.

Éléments à prendre en compte pour fertiliser une pelouse

Comme pour tous les autres aspects de l’entretien d’une pelouse, la réussite d’une fertilisation dépend également du moment choisi. Les graminées ne peuvent absorber et valoriser de manière idéale les nutriments apportés que si les conditions environnementales sont optimales. Les soirées après une journée couverte et moyennement chaude sont idéales pour la fertilisation de la pelouse. C’est encore mieux si les prévisions météorologiques prévoient des pluies abondantes la nuit suivante. La pluie permet en effet de diluer l’engrais et de l’amener dans les couches profondes du sol pour nourrir les racines. En l’absence de pluie, vous devez impérativement arroser suffisamment la pelouse après l’apport d’engrais. Avant la fertilisation, le sol doit au contraire être sec. Si l’herbe est mouillée, les billes d’engrais se collent aux brins et les brûlent au rayon de soleil suivant. Avant, on conseillait de ne pas marcher sur la pelouse pendant quelques temps après la fertilisation. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Les fertilisants gazon modernes n’utilisent généralement plus de substance dangereuse. Pour les fertilisations au printemps et en automne, assurez-vous que la température est toute la journée supérieure ou égale à 15°C. Sinon, il n’est pas judicieux de fertiliser le gazon car les racines peuvent à peine absorber les nutriments si la température est inférieure.

Fertiliser, tondre, scarifier – dans quel ordre ?

Faut-il d’abord tondre, scarifier ou fertiliser le gazon au printemps ? Les avis divergent à ce sujet. Ce qui est sûr, c’est qu’après les contraintes de froid, de gel et de faible luminosité auxquelles il a été exposé en hiver, le gazon a besoin de manière urgente de nutriments favorisant la pousse. Si ceux-ci ne sont pas disponibles en quantité suffisante dans le sol, l’herbe s’affaiblit durablement et les mauvaises herbes prennent rapidement le dessus. La scarification et la tonte sont tous deux des contraintes pour le gazon qui ne peut les supporter que s’il est suffisamment nourri. Si vous voyez votre gazon se détériorer après l’hiver, vous devez donc d’abord fertiliser avant de tondre ou scarifier pour la première fois.

Fertiliser, tondre, scarifier – dans quel ordre ?

Faut-il d’abord tondre, scarifier ou fertiliser le gazon au printemps ? Les avis divergent à ce sujet. Ce qui est sûr, c’est qu’après les contraintes de froid, de gel et de faible luminosité auxquelles il a été exposé en hiver, le gazon a besoin de manière urgente de nutriments favorisant la pousse. Si ceux-ci ne sont pas disponibles en quantité suffisante dans le sol, l’herbe s’affaiblit durablement et les mauvaises herbes prennent rapidement le dessus. La scarification et la tonte sont tous deux des contraintes pour le gazon qui ne peut les supporter que s’il est suffisamment nourri. Si vous voyez votre gazon se détériorer après l’hiver, vous devez donc d’abord fertiliser avant de tondre ou scarifier pour la première fois.

Après la fertilisation de la pelouse, vous devez prévoir suffisamment de temps pour que le sol absorbe les minéraux avant toute autre action d’entretien. Ainsi, vous devez attendre au moins une à deux semaines après la fertilisation pour tondre ou scarifier le gazon. Sinon, vous risquez de retirer les résidus de fertilisant encore à la surface en même temps que les déchets de tonte ou le feutre. Ils atterriront ainsi au compost ou à la poubelle sans avoir nourri votre gazon.

Au contraire, si le gazon a bien supporté l’hiver et est encore assez résistant, vous pouvez aussi commencer par la scarification et fertiliser ensuite. L’avantage est que l’engrais ne reste pas collé au feutre et arrive plus rapidement dans le sol. La tonte permet également aux minéraux d’arriver plus vite sur la terre, de bien s’y répartir et de s’infiltrer de manière uniforme dans le sol. Si l’état des plantes le permet, il est ainsi judicieux de tondre, et si besoin de scarifier la pelouse avant fertilisation. Pour les autres apports d’engrais, vous devriez d’abord tondre le gazon, puis le fertiliser et enfin l’arroser pour une absorption et une valorisation du substrat les plus efficaces possible.

Les puissantes tondeuses à gazon FUXTEC pour votre pelouse

Découvrez notre sélection de tondeuses à gazon

Des assistants intelligents pour optimiser les effets de l’engrais

L’un des éléments les plus importants pour fertiliser une pelouse est la répartition uniforme du substrat. Une répartition uniforme est le seul moyen de vous assurer que le sol est suffisamment nourri sur toute la surface et qu’aucune zone n’est submergée par un apport excessif en minéraux. Si vous choisissez l’épandage de l’engrais à la main, vous devrez beaucoup vous entraîner avant de réussir à répartir uniformément les billes sur le gazon d’un mouvement souple du poignet. Il est souvent plus facile de s’aider d’assistants comme d’un épandeur à batterie ou d’un épandeur sur roues. Ils assurent une répartition homogène de l’engrais gazon sur l’ensemble de la surface. Vous évitez ainsi les taches dans le gazon qui peuvent survenir quand certaines zones ne sont pas assez ou sont trop fertilisées.

Des assistants intelligents pour optimiser les effets de l’engrais

L’un des éléments les plus importants pour fertiliser une pelouse est la répartition uniforme du substrat. Une répartition uniforme est le seul moyen de vous assurer que le sol est suffisamment nourri sur toute la surface et qu’aucune zone n’est submergée par un apport excessif en minéraux. Si vous choisissez l’épandage de l’engrais à la main, vous devrez beaucoup vous entraîner avant de réussir à répartir uniformément les billes sur le gazon d’un mouvement souple du poignet. Il est souvent plus facile de s’aider d’assistants comme d’un épandeur à batterie ou d’un épandeur sur roues. Ils assurent une répartition homogène de l’engrais gazon sur l’ensemble de la surface. Vous évitez ainsi les taches dans le gazon qui peuvent survenir quand certaines zones ne sont pas assez ou sont trop fertilisées.

Engrais organique ou minéral – ou les deux ?

Vous avez sûrement déjà entendu parler des engrais organiques et minéraux. Les engrais organiques sont élaborés à base de matériaux naturels comme la corne broyée, le fumier ou le compost. Les engrais minéraux ou inorganiques sont élaborés artificiellement. L’avantage de ces derniers est qu’il est plus facile de répartir précisément les nutriments. L’intérêt principal des engrais minéraux est leur action rapide. Les minéraux sont en effet plus libres et se dissolvent immédiatement au contact de l’eau. Ils peuvent ainsi être utilisés par les racines dès qu’ils se sont infiltrés dans le sol. De ce fait, le risque de surfertilisation est aussi plus élevé avec un engrais inorganique.

Les nutriments dans les engrais organiques sont disponibles moins facilement. Ils doivent d’abord être libérés par des organismes présents dans le sol avant que le gazon puisse les absorber. C’est pourquoi un engrais organique n’est pas la bonne solution si votre gazon est extrêmement carencé et a besoin d’aide en urgence. Son intérêt réside plutôt dans son effet longue durée, car les éléments précieux ne sont pas seulement disponibles sur le court terme, mais le restent également pendant une longue période. Comme les matériaux végétaux contiennent principalement de l’azote, vous devez éventuellement apporter à votre gazon d’autres minéraux par le biais d’un engrais minéral. Si vous possédez une tondeuse mulching ou un tas de compost, vous pouvez fabriquer votre propre engrais organique et économiser beaucoup d’argent.

Pour apporter à votre gazon tous les nutriments nécessaires, utilisez de préférence un mélange d’engrais minéral et organique. Vous obtenez ainsi les avantages des deux types de fertilisant. Les mélanges d’engrais élaborés sur la base de matériaux organiques puis enrichis avec des minéraux cumulent l’effet sur la durée et la rapidité d’action pour les cas d’urgence et vous permettent ainsi de nourrir votre gazon de manière optimale.

Autres articles sur l'entretien du gazon

Voir tout
Rasensorten Ratgeber

Quel gazon choisir ? – Types de gazon

Types de pelouse – Quelle pelouse vous convient le mieux ? Chaque type de gazon correspond à un mélange de semences de graminées différent, avec des caractéristiques spécifiques.&...

Rasen vertikutieren

Scarifier la pelouse

Scarifier la pelouse – Conseils clés pour un gazon en bonne santé Les pelouses sont rarement aussi belles qu’après le semis, ou la pose pour un gazon en rouleau. Les mauvaises herbes, qui se pro...

Rasenmähen - wichtige Tipps für den perfekten Rasenschnitt

Tondre une pelouse

Tondre une pelouse – Conseils clés pour une coupe parfaite Une chose est sûre, une pelouse régulière et agréable à regarder doit être bien entretenue. On pense souvent que les tâc...